Le light painting

Le light painting est une technique combinant pose longue et source(s) lumineuse(s) mobile(s) sur une scène obscure. Ces conditions réunies permettent de relever tout le parcours d’une lumière sur une photographie.

Fonctionnement

Pour réussir un light painting, il faut donc rassembler plusieurs paramètres techniques :

  • Une vitesse d’obturation lente : un temps de pose long (1 à 30 secondes) laisse le temps au photographe de capter le trajet d’une lumière, sans pour autant distinguer la personne(ou le dispositif) qui manipule la lumière.
  • Une petite ouverture : la prise de vue se faisant dans un environnement sombre, il est difficile de faire une mise au point correcte. En fermant le diaphragme, vous augmentez la profondeur de champs et pouvez ainsi travailler en hyperfocale (mise au point à l’infini).
  • Un trépied : à cause de cette vitesse d’obturation lente, le trépied est indispensable. Sur un temps de pose de 20 secondes par exemple, le moindre mouvement de l’appareil photographique rendrait l’image floue. La télécommande est un accessoire qui permet aussi de faciliter la prise de vue.
  • Une source lumineuse mobile : lampes de poche par exemple, feux d’artifice, écran de téléphone portable, etc.

Source lumineuse

Lorsque la source lumineuse est devant l’appareil, on peut suivre le trajet de la source durant le temps où l’obturateur est ouvert. Cette technique permet ainsi d’écrire un message lumineux sur la photo directement à la prise de vue. Il est également possible de dessiner les contours d’un objet ou encore de s’amuser avec différents types de lumières.

Ce contenu a été publié dans La photographie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *