Le bokeh

Le bokeh est le flou qui se trouve en dehors de la profondeur de champ. Il est surtout visible à grande ouverture, lorsque l’on a une faible profondeur de champ. On obtient alors un flou d’arrière-plan. C’est ce dernier que l’on appelle Bokeh.

Le bokeh, source de créativité

Le bokeh est surtout recherché par les photographes afin de détacher un sujet de son arrière-plan. Ce détachement permet alors de le mettre en valeur et de donner un effet esthétique à son image.
Pour le créer, il est préférable d’avoir un objectif à grande ouverture dit lumineux (f/1.2 à f/2.8) et ouvrir le diaphragme pour avoir une faible profondeur de champ. Plus votre fond sera loin de votre sujet, plus il sera flou.
Ensuite, plus vous avez une focale longue, plus votre profondeur de champ sera courte. Au grand angle par exemple, si votre sujet est loin, vous ne pourrez obtenir une faible profondeur de champ et donc avoir un flou d’arrière-plan.

Fonctionnement

Le bokeh est donc la partie floue créée à pleine ouverture, se trouvant à l’arrière ou à l’avant du sujet. C’est en fait la forme du diaphragme qui joue sur le type de flou que l’on peut avoir.
Un diaphragme est composé de plusieurs lamelles, qui le ferment et l’ouvrent, laissant entrer plus ou moins de lumière. Le nombre de lamelles et la forme du diaphragme à pleine ouverture auront une incidence directe sur les formes géométriques qui peuvent apparaître dans le flou d’arrière-plan.

La forme du diaphragme se voit particulièrement lorsque l’arrière-plan comporte des points lumineux, comme des phares de voitures, des guirlandes, etc. Vous constaterez alors que ces points lumineux ont pris une forme géométrique aux bords bien définis. La qualité du bokeh est assez subjective : certains préfèreront avoir un flou bien velouté que l’on obtient avec des objectifs à très grand ouverture (f/1.2 à f/1.8), d’autres au contraire aimeront un flou plus texturé avec des formes plus marquées.

Cette forme est tout de même maîtrisable. Certains photographes s’amusent à créer leurs propres formes, tout simplement en apposant un cache devant leur objectif, avec au centre de ce cache, une découpe à la forme voulue. Il faut évidemment un objectif lumineux dans le flou et que la taille de motif soit adaptée. Ils obtiennent alors des résultats étonnants.

Ce contenu a été publié dans La photographie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *